LES BONHOMMES ALLUMETTES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette technique a été créée par Jacques Martel, auteur du bestseller "Le Grand dictionnaire des malaises et des maladies.

Elle  est issue de son livre Atma, le pouvoir de l’Amour.


C’est un outil, simple à utiliser, qui nous aide à nous défaire des liens d’attachement toxiques, conscients et inconscients qui entravent nos relations avec les autres, avec nous-mêmes ou avec une situation.


Comme le dit Jacques Martel, l’attachement ce n’est pas de l’amour.

L’attachement c’est une forme de contrôle alors que l’amour est inconditionnel.

Quand utiliser la technique des bonhommes allumettes ?

 

- Lorsque vous avez identifier des tensions entre vous et une autre personne, avec le  sentiment que ce qui se passe n’est pas juste pour vous ou l’autre personne.


- Lorsque vous rencontrez des ennuis d’ordre matériel (par exemple, la difficulté à vendre votre maison, à quitter votre emploi)

Comment faire ?

 

C’est une technique très simple à réaliser. Vous aurez besoin d'une feuille, d'un crayon, de feutres et d'une paire de ciseaux.

 

1) Commencer par se dessiner soi-même, sur la partie gauche de la feuille : tracer un bonhomme allumette (la tête, les yeux, le nez, un sourire, le corps, les bras, les jambes). Puis écrire son prénom et l’initiale de son nom de famille en-dessous du bonhomme.


 


2) Dessiner une 2ème personne à côté : notre partenaire, un de nos parents, notre enfant, un collègue de travail, un ami, un supérieur hiérarchique, une personne avec laquelle nous éprouvons de la frustration, des attentes, de la colère, etc.

Écrire le prénom de cette personne et l’initiale de son nom de famille.

 

 

 

 

 

 

 




3) Tracer un cercle de lumière autour de son bonhomme.

Cela symbolise que l’on souhaite ce qu’il y a de mieux pour soi.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

4) Tracer un cercle de lumière autour du 2ème bonhomme pour symboliser que l’on souhaite ce qu’il y a de meilleur pour cette personne également.

 

 

 


 

 

 

5) Tracer un cercle de lumière autour des deux bonhommes, en rajoutant des petits rayons de lumière qui symbolisent que l’on souhaite ce qu’il y a de mieux et de plus juste pour les deux personnes, sans intention précise.

 

 

 

 

 


6) Puis, en commencant par le bas tracer 7 lignes d’attachement (conscientes ou inconscientes) entre les 2 bonhommes au niveau des différents centres d’énergie (chakras).
Personnellement je préfère tracer les lignes en respectant les couleurs des chakras mais cela n'a pas d'importance :
-    Du rouge pour le chakra racine (sacrum),
-    Du
orange pour le chakra sacré (nombril)

-    Du jaune pour le chakra plexus solaire
-    Du vert pour le chakra du cœur
-    Du bleu clair pour le chakra de la gorge
-    Du bleu indigo pour le chakra du 3e œil (entre les deux yeux)
-    Du
violet pour le chakra couronne (sommet du crâne)


7) Avec les ciseaux, couper la feuille de papier au milieu

(la seule intention à avoir est de couper les liens conscients et inconscients toxiques entre nous et cette personne)

 

 

 

 

 

 

 

 

 


8) Débarrassez vous des feuilles de papier comme vous le souhaitez : vous les brûler, vous les jeter, vous en faites des boules, comme vous le souhaitez …

 

 

 

 

 




 

Quelques précisions :

- Faire l’exercice du bonhomme allumette ce n’est pas se couper de la personne représentée mais seulement rompre l’attachement, le lien « toxique ». L’objectif est que chacun obtienne ce qui est juste pour lui.

 

- Cet exercice peut s’appliquer à une situation (par exemple, si l’on souhaite vendre sa maison ou sa voiture mais que nous n’y arrivons pas).

 

- Il ne faut jamais faire cet exercice pour d’autres personnes et s’immiscer ainsi dans leur relation ! Il faut toujours se dessiner soi-même avec une autre personne, représenter une relation dans laquelle nous sommes directement impliqué.

 

- Il est possible de faire cet exercice avec une personne avec laquelle on s’entend très bien, ou avec son enfant afin de rompre le lien d’attachement et laisser plus de place à l’amour véritable.

- Il est possible de faire cet exercice pour 2 facettes de soi afin de régler un problème personnel : côté matériel et spirituel, la maladie et la santé, la joie et la tristesse,

 

- Il est possible de faire cet exercice avec une personne décédée.

 

- L’exercice ne se fait en principe qu’une seule fois, puisque l’inconscient a enregistré que les lignes d’attachement ont été coupées. Il est toutefois possible de le répéter aussi souvent que l’on ressent des émotions.

Vous pouvez  retrouver les explications complètes de Jacques Martel ici :

©  par Stéphanie LEBOUC . Créé avec Wix.com